logo

Menu Principal

Présentation
Actualité
Anciens élèves
Restauration de la chapelle
Réseau Parrainage
Réseau Solidaire
Classes de citoyenneté
Photos
Lettre de liaison
Devenez adhérent
Inscription sur le site
Bicentenaire
Documents
Contactez-nous
Liens
Plan du site
Evolution du site
Administration du site
Mentions légales

S'identifier





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ?
Enregistre-toi
Cela n'est nécessaire que pour accèder aux informations détaillées des anciens élèves. Le reste du site est en libre accès !

Souvenirs

Compteurs

Graphique de l'évolution du nombre d'inscrits Statistiques de fréquentation du site compteur
visiteurs depuis le 11/12/2001

Valid XHTML 1.0 Transitional
logo

Recherche

Si tu veux avoir accès à l'ensemble des informations disponibles (pourvu que la personne ait donné son accord), il faut t'enregistrer, sinon, seuls le nom et le cours seront disponibles ... Le reste des informations sur le site est en libre accès !

Nos Partenaires

Mairie de Combrée
  Epide de Combrée   Fondation du patrimoine, Combrée  

Google News

Photos

Jean-François PLOTEAU Combrée en images
Mis à jour par Webmaster  
14-02-2009
Combrée
Source : inconnue
Voir d'autres photos ...

Nouveautés

Jean-Louis BOULANGE par Jean-Louis BOULANGE
03/04/2012

De nouveaux documents sont disponibles : état des lieux des travaux actuellement entrepris, et usage prévisionnel des bâtiments du site communiqués par 2ide

 
Patrick TESSON par Patrick TESSON
08/01/2012
De nouveaux documents sont disponibles dans les informations sur les classes de citoyenneté,
la liste de nos supporteurs et des personnalités qualifiées avec qui nous sommes en relation.
 
Jean-Louis BOULANGE par Jean-Louis BOULANGE
08/01/2012
Le stock de photos numérisées ne cessant d'augmenter, il est a votre disposition. Tu peux en commander. Tu peux aussi nous fournir celles que nous n'avons pas encore ...
 
Jean-Louis BOULANGE par Jean-Louis BOULANGE
08/01/2012

N'oublie pas que tu peux comander un souvenir du Bicenteanire : le DVD et le Livre sont disponibles au prix de 15 et 5 €

  Archives des "nouveautés"
Accueil arrow ActualitéarrowArchives Editos

Archives des éditos

Patrick TESSON par Patrick TESSON
26/11/2011

Le bicentenaire ! C’était il y a dix-huit mois déjà. Notre amicale est-elle condamnée à regarder toujours derrière elle pour exister ?

Entretenir la mémoire du passage des sept dernières décennies d’élèves ?

Garder un lien entre nous et faire vivre notre propre réseau sur un projet d’avenir, n’est-ce pas plus utile... et plus motivant ?

Vous trouverez dans cette lettre de liaison une photographie très nette de la situation. D’un côté une amicale handicapée par la conjoncture que nous connaissons et dont les effectifs se réduisent peu à peu.

De l’autre, une volonté déterminée de se tourner résolument vers l’avenir pour soutenir contre vents et marées une permanence éducative dans les murs que nous avons fréquentés.

Allons-nous laisser le grand vide s’installer indéfiniment dans la plus grande partie des locaux disponibles : salles de classes et d’études, dortoirs, chambres, équipements sanitaires, réfectoire, cuisines, cours de ré- création, cloîtres et … chapelle ?

Ou bien sommes-nous encore les acteurs de notre vie (et de notre amicale) et pouvons-nous décider ensemble qu’il est possible de proposer et de construire un futur d’éducation pour Combrée ?

Les Classes de citoyenneté dont nous portons le projet aujourd’hui jusqu’aux plus hautes sphères de l’Etat (membres du gouvernement, députés et sénateurs) semblent faire l’unanimité de tous sur le plan du principe. C’est plus difficile pour ce qui est d’entrer dans le concret de la réalisation maté- rielle. La crise financière et la dette de notre pays, les élections prochaines, et bien d’autres incertitudes, ne facilitent pas la prise de décisions rapides. Est-ce une raison pour ne pas agir et pour nous contenter d’attendre passivement la date de notre prochaine « fête des anciens » ?

Soyons à la hauteur de l’éducation et des valeurs qui nous ont été transmises et faisons de notre amicale une belle machine à tuer le pessimisme ambiant.

 
Patrick TESSON par Patrick TESSON
02/11/2010
Les fêtes du bicentenaire ont été une réussite.
Réussite quantitative : entre les organisateurs, les invités et les visiteurs, plus de 900 personnes ont foulé l’herbe de la grande prairie, le 15 mai dernier.
Réussite qualitative aussi, puisqu’enfin la rencontre entre les générations d’anciens élèves et de Combréens d’aujourd’hui a eu lieu dans le respect de nos différences.
Mais la grande question qui se pose maintenant à nous tous, membres de l’Amicale, est la suivante : qu’avons-nous envie de vivre, d’entreprendre et de construire, au cours des prochaines années, pour Combrée ? La vie de notre amicale restera ponctuée par nos retrouvailles annuelles. Mais saurons-nous être à la hauteur de nos ambitions ?
Notre Amicale lance deux chantiers et en met un en réflexion.
En cours, tout d’abord, le parrainage d’un jeune volontaire de l’EPIDE. Il doit exprimer notre capacité à rester acteurs sur le terrain. Portez-vous candidat en prenant contact avec Mme Réto, la directrice de l’établissement.
Ensuite, la restauration de la chapelle. Elle pourra démarrer très vite si la souscription lancée par la Fondation du Patrimoine est un succès. Souscrivez-y et faites souscrire autour de vous.
Enfin, et c’est encore un projet, l’EPIDE nous invite à partager sa réflexion sur l’utilisation à long terme des bâtiments qu’il n’occupe pas. Notre proposition est que ces murs gardent, eux-aussi, une mission éducative.
La grande idée de voir se tenir des classes de citoyenneté pour la formation des volontaires du service civique à Combrée, mérite vos remarques et avis.
L’Amicale compte sur vous pour ces trois défis et compte sur votre investissement pour notre vieux - mais toujours bien vivant - collège.
 
Patrick TESSON par Patrick TESSON
15/05/2010
Il y a plus de deux ans, au mois de mars 2008, nous étions une petite douzaine à nous réunir pour nous poser deux questions :
Le Bicentenaire de la création de notre collège devait-il être fêté compte tenu de sa fermeture ?
Et… notre amicale pourrait-elle se relever d’un tel traumatisme ?
Aujourd’hui, vous êtes là ! Anciens élèves de cinq décennies, anciens professeurs, anciens membres du personnel et amis de toujours de notre Amicale. Vous avez, en famille, répondu à notre invitation... et nous avons de quoi en être fiers. Merci d’être là, merci à chacun d’entre vous.
Je ne vais pas vous refaire ici une rétrospective de ces années fructueuses et même glorieuses pendant ces deux siècles. Vous retrouverez tout cela dans le joli fascicule écrit à l’occasion du Bicentenaire, par nos deux anciens élèves et professeurs d’histoire Jean Pierre Ariaux et Gérard Gendry que je remercie au passage.
La fermeture du Collège en 2005 condamnait notre Amicale à un choix très simple :
Se rabougrir comme une peau de chagrin en versant des larmes nostalgiques ou regarder la réalité en face et décider de nous adapter pour poursuivre notre mission.
Mais quelle mission ? Depuis la création de l’Amicale, les anciens élèves ont toujours été présents et fidèles au contenu éducatif de cette magnifique bâtisse. En effet, parmi les dizaines de milliers d’élèves qui ont bénéficié de la formation de leurs maîtres, plusieurs centaines d’entre eux à chaque génération ont décidé d’être présents et actifs dans cette Amicale, non pas seulement pour fêter des retrouvailles annuelles, mais pour soutenir de bien des manières, la permanence éducative dans ces murs.
Alors, après sa fermeture, nous nous sommes retrouvés dans une situation unique en France, et je ne vous cache pas que c’est sans doute cela qui nous a motivé, mes acolytes et moi-même, pour relever un premier défi. Lequel ? Et bien tout d’abord aller vous chercher, chacune et chacun dans vos chaumières.
Dénicher pour cela, un CORRESPONDANT pour chaque cours, le motiver, lui expliquer les nouveaux enjeux, lui donner les moyens de retrouver ses anciens camarades, et à leur tour les motiver pour faire le déplacement.
Je voudrais donc remercier au passage ces grands animateurs de l’Amicale et du rôle très actif qu’ils ont joué pour la réussite de cette fête.
Notre situation est exceptionnelle. Tout d’abord grâce à son histoire, mais je n’y reviens pas. Elle est aussi unique par le fait même que celle-ci se poursuit dans un site remarquable et tout à fait particulier : Parce que nous y avons vécu de longues années, et que nous le connaissons trop bien, nous n’avons pas forcément conscience de l’architecture monumentale de notre collège, planté dans ce magnifique paysage rural – regardez, sur votre droite, cette allée italienne avec ses pins parasols, savez vous qu’elle est classée parmi les arbres remarquables de la région ? - oui, nous avons devant nous un patrimoine rare qui ne doit pas être regardé comme un reliquat du passé, mais comme un atout. Ce sont ces difficultés inhérentes à la spécificité de ce patrimoine qui ont amené aussi à sa fermeture.
Mais si la mémoire est l’antidote aux sociétés sans avenir, et si « La façade d’une maison n’appartient pas à celui qui la possède, mais à celui qui la regarde » comme l’annonce Lao Tseu, alors notre héritage affectif nous met en RESPONSABILITE sur le devenir de ce site.
Je laisserai à L’Amiral Hervé Cesbron Lavau le soin de vous expliquer les initiatives que l’EPIDE entreprend actuellement auprès de La Fondation du Patrimoine pour la restauration des façades et de la chapelle. Je salue au passage la présence de Monsieur Gourdon représentant la Fondation pour le Maine et Loire.
Notre Amicale peut y jouer un rôle essentiel : en effet, lorsque la chapelle sera restaurée, nous pourrons alors y installer ce lieu de mémoire cher à notre regretté Michel Leroy et y organiser des « Rencontres sous ses voûtes » et en faire aussi un lieu de vie culturel et régional.
Ainsi, avec ce navire amiral qu’est l’EPIDE, beaucoup voient dans cette nouvelle traversée pour les années à venir, un véritable potentiel et peut être un levier économique pour participer à la dynamique de ce territoire. Je sais, Jean Louis Roux ancien professeur au collège et aujourd’hui maire de Combrée, que vous y êtes très sensible.
Mais vous allez me dire : Mais moi, ancien élève comment je peux, à mon niveau et à distance, soutenir cette démarche ?
Et bien, je vous propose aujourd’hui trois manières pour vous investir chacun PERSONNELLEMENT : affectivement, financièrement, intellectuellement, et ainsi donner du sens à l’avenir collectif de notre Amicale.
  • Affectivement en vous engageant comme candidat parrainla centaine de parrains potentiels afin de laisser un grand choix géographique et de compétences aux jeunes de l’EPIDE intéressés par votre soutien.
  • Financièrement en soutenant l’initiative de l’EPIDE auprès de la Fondation du Patrimoine. Vous pourrez ainsi soulager vos impôts sur le revenu !
  • Intellectuellement en participant à la réflexion engagée sur l’utilisation qui pourra être faite du reste des espaces disponibles, pour permettre à Combrée de consolider et de poursuivre sa mission d’éducation.
    A titre d’exemples et d’hypothèses de travail : pourquoi ne pas envisager dans ses murs, le développement d’un internat d’excellence, pour des jeunes scolarisés méritants, mais vivants dans un environnement urbain sensible ; ou l’opportunité d’accueillir des Classes de citoyenneté pour les jeunes bénévoles du tout nouveau Service Civique Volontaire en France ; ou encore un village des métiers avec comme première installation une école des métiers de bouche… ce sont autant de pistes ouvertes et qui méritent d’être étudiées.
Nous tous, anciens élèves, amis et professeurs, nous formons une communauté ressource exceptionnelle. Que nous soyons en activité ou à la retraite, nos compétences professionnelles, culturelles, et intellectuelles parfois politiques peuvent être mises à la disposition de ces actions de solidarité.
Si nous le voulons, nous avons du grain à moudre !
Mais l’heure est à la fête et aux retrouvailles. Déjà, la plupart d’entre vous se sont émerveillés devant la grande Fresque « Nos 40 000 visages » unique en son genre. Nous devons ce chef d’oeuvre (n’ayons pas peur des mots) au travail d’une année de recherche, de classement et de numérisation de nos deux grands amis fidèles , Michel Martinot du cours 1953 et Jean-Louis Boulangé du cours 1964. Un très grand merci pour eux.
Le déjeuner, comme vous le savez, vous est proposé sous la forme d’un plateau repas. Je vous demande de ne pas hésiter à inviter à votre table les cadres et les jeunes de l’EPIDE qui ont accepté de rester pendant ce long week-end pour préparer ce Bicentenaire.
A ce propos, je voudrais saluer et remercier en votre nom à tous, Madame Annick Réto, Directrice du Centre EPIDe de Combrée. Madame, grâce à votre ouverture d’esprit, votre allant, votre passion pour votre métier, et votre capacité à vous projeter en avant, vous nous donnez l’envie d’être à vos côtés pour poursuivre cette aventure.
Chers amis, n’hésitez pas à vous arrêter au stand de l’Amicale. Vous serez, entre autres, en prise directe avec le site internet de l’Amicale géré par notre ami Jean-François Ploteau du cours 1984. Très appréciés par tous, nous sommes fiers de nos 12 000 visiteurs depuis le début de l’année. Ce site est devenu notre colonne vertébrale. Sachez l’utiliser et en profiter pour animer nos réseaux d’anciens et amis de Combrée.
Dans l’après midi, les enfants grands et petits, pourront rejoindre l’atelier Arts du cirque de la Compagnie PILAR sous le chapiteau rond, et pour ceux qui aiment l’histoire, la conférence de nos professeurs se déroulera dans la salle n°2
Enfin, nous invitons le plus grand nombre d’entre vous à participer sous le grand chapiteau à 16h à la table ronde sur le thème de « Combrée aujourd’hui et Combrée demain ».
Puis Romain Chupin du cours 1992 et son groupe « Les Skassos » viendront déposer quelques décibels musicaux de leur composition. Je m’étais promis à ce sujet de remercier publiquement Gérard Bourgoin du cours 1978 qui nous offre gracieusement la sonorisation de cette manifestation. Je vous le recommande car grâce à lui, le message de l’Amicale est aujourd’hui entendu.
Pourtant nos discours ne parviendront pas jusqu’aux oreilles de l’un d’entre nous. Fidèle parmi les plus fidèles, depuis plus de 75 ans à notre collège, à ses élèves, à ses amis professeurs, à ses amis de l’Amicale. Jean Carré a été le tout premier à s’inscrire pour ce Bicentenaire. Aujourd’hui, retenue par la maladie, il me manque, il nous manque à tous.
Mais par contre ce qui me réjouis aujourd’hui, c’est de pouvoir saluer la présence du doyen de notre fête le Comte Jean Hugues de Sazilly du cours 1939, aux côtés de Clémence GEFFRIAUD et de Marie CALIBRE du cours 2010 ... l’année du Bicentenaire ! Un demi-siècle vous sépare. Mais j’ose espérer que vous partagez les mêmes valeurs acquises ici, celles qui ont fait de nous, ce que nous sommes aujourd’hui.
Je ne peux terminer sans remercier, les membres du Conseil d’administration, et les correspondants de cours qui m’ont fait confiance pendant ces deux années et plus particulièrement ceux et celles qui ont beaucoup donné de leur personne pour permettre la réussite de ce grand rendez vous.
Pour conclure enfin je voudrais citer Joseph de la Perraudière du Cours 1849 ! Président de l’Amicale en 1910 qui déclamait très pompeusement comme le voulait l’époque :
« Comme un majestueux navire, guidé par son pilote habile (il s’agissait à l’époque de l’abbé Jean Bernier supérieur du collège) et son vaillant équipage, Combrée continuera sa course à travers les Océans de l’avenir, évitant les écueils, dominant la tempête et entrera toujours victorieux au port.
Et dans cent ans, ceux qui se réuniront ici pour fêter comme nous son second centenaire, apporteront la même considération, la même reconnaissance, la même fidélité, le même enthousiasme pour acclamer le même triomphe. »
Merci à vous tous.
 
Patrick TESSON par Patrick TESSON
13/01/2010

Get Flash to see this player.


En résumé, toi ô Combréen curieux qui vient de m'écouter, si tu veux réaliser trois de mes voeux les plus immédiats qui sont bien entendu ceux du bureau de l'Amicale, voici trois actions simples à réaliser là, maintenant :
1) donner ton point de vue dans le sondage, ici ; c'est entre 5 et 10 mn pour orienter l'avenir de notre Amicale !
2) voir les photos qui nous manquent pour "Nos 40000 visages", en cliquant ici juste là, rechercher dans tes archives, celles qui nous manquent, et nous les envoyer d'une manière ou d'une autre comme c'est expliqué ; c'est entre 10 et 60 mn pour réaliser la fresque le plus complète possible.
3) réserver sur ton agenda la date du 15 mai 2010 et t'inscrire avec ta famille, ici ; c'est 2 à 5 mn pour une future journée de plaisirs !
A tous je dis merci, et plus particulièrement à toi Combréen dont le temps est précieux !
 
Patrick TESSON par Patrick TESSON
19/09/2009

Get Flash to see this player.

 
Patrick TESSON par Patrick TESSON
18/06/2009
L’assemblée Générale réunie à Combrée le 13 juin, vient de se prononcer à l’unanimité des présents pour la célébration du Bicentenaire le 15 mai prochain.
Nous étions 56 présents et 115 d’entre vous avaient envoyés leur pouvoir.
Ce qu’il faut retenir :
  • Le Bicentenaire est co-organisé avec deux autres partenaires institutionnels : L’EPIDE de Combrée avec sa tête, la Directrice Annick Réto (adhérente depuis peu à l’Amicale) et la Commune de Combrée avec son Maire, Jean Louis Roux (ancien professeur, membre de l’Amicale et parrain d’un jeune de l’EPIDE).
  • Nous avons le soutien du diocèse, avec la participation officiel de Monseigneur Delmas pour la célébration dans l’église de Combrée.
  • Les modalités pratiques sont déjà bien avancées. La plaquette d’invitation officielle avec son bulletin d’inscription sera bientôt à votre disposition.
  • Déjà, à ce jour, 726 anciens élèves et professeurs se sont préinscrits. Plus de 50 % viendront probablement en couple et accompagnés d’enfants. Ce qui laisse envisager beaucoup de monde dans la grande prairie ce jour là.
  • De 1938 à 2005 soit 69 cours, seuls 12 d’entre eux ne sont pas encore couverts : 74, 81, 83, 86, 87, 89, 94, 95, 97, 98, 99, et le cours 2000. L’on peut considérer que c’est un succès. Si vous êtes volontaires, faites le moi savoir.
  • Un comité de pilotage composé de 21 membres se met en place pour organiser dans le moindre détail cette belle manifestation à venir.
Le bicentenaire marquera la fin de cinq années difficiles après la fermeture en 2005 de notre collège et lycée. Il sera la démonstration de notre volonté d’ouvrir une nouvelle page d’histoire.
La transition est en marche et chacun d’entre nous avons la chance et la fierté d’y participer.
 
Patrick TESSON par Patrick TESSON
01/05/2009

C’est une certitude. Notre Amicale est dans l’obligation de se projeter dans l’avenir, sinon elle se condamne à rétrécir comme une « peau de chagrin ».
Question simple mais évidente : Qu’est-ce qui nous rassemble aujourd’hui ?

C’est un privilège d’avoir une identité d’ancien Combréen.
Il nous permet de partager des souvenirs avec ceux et celles qui y ont vécu bien des choses pendant leur adolescence. Ces «retrouvailles» restent le ciment de notre dynamique. Aujourd’hui nous vivons ensemble des moments intenses selon nos initiatives : le Cours 45 et son voyage en Espagne, nos réunions biannuelles des correspondants de cours (venant renforcer l’équipe d’animation), notre prochaine
« Fête des anciens » du 13 juin prochain… sans oublier cette magnifique perspective de nous retrouver tous au Bicentenaire dans, déjà, douze mois !
C’est un privilège aussi de partager des nouvelles, en utilisant ce beau site internet que Jean François Ploteau nous anime quasi quotidiennement. Un privilège enfin notre Lettre de Liaison et son capitaine Etienne Charbonneau, qui nous offre une nouvelle rubrique « Combrée passions », avec trois témoignages
d’une grande intensité.

C’est une responsabilité d’être membre de notre Amicale.
L’objet de nos statuts nous rappelle les valeurs chrétiennes qui nous ont été transmises dans ces murs. Solidaires donc, il nous faut répondre aux enjeux d’aujourd’hui. Nos actes doivent se concilier avec nos paroles.

Au pied d’un mur que nous avons choisi de construire : Victoria, Florian, Olivier et Arthur. Ce sont les quatre premiers jeunes de l’EPIDE, Combréens d’aujourd’hui, à faire appel à nous. Aussi quatre d’entre nous doivent prendre l’engagement de les suivre comme parrains.
Ne les décevons pas !
Enfin relisons l’extraordinaire aventure du rachat du collège en 1892 par ses anciens élèves pour le sauver, avec le soutien de la toute jeune Amicale créée deux ans plus tôt. Aujourd’hui, les cadres de l’EPIDE nous ouvrent toutes grandes les portes. Ils nous invitent, à notre tour, à être une force de proposition et une « communauté ressource » pour poursuivre la vocation de notre collège/lycée.
 L’Institution Libre de Combrée, sur une très longue période, a été considérée comme «Le palais de l’éducation» de l’Anjou. Compte tenu du constat présent : 40% du bâti sera occupé par l’accueil de
170 jeunes volontaires de l’EPIDE, que faire des 60% restants ? La réponse à cette question fait l’objet d’une première étude réalisée par Thierry ROMBOUT (cours 1982) intitulée : « Le village
des métiers » que les autorités ont bien appréciée et que les autorités prennent très au sérieux.
Comme en 1892 il nous faut relever cet extraordinaire défi : offrons-nous comme ambition d’aider notre vieux Collège à vivre une transition exemplaire, en lui permettant de devenir demain «Le palais de l’insertion» du Grand Ouest.
Ainsi, donnons sens à notre association.

 
Patrick TESSON par Patrick TESSON
15/12/2008
Le plus souvent on n'a pas choisi d'être élève à Combrée, mais on choisit de devenir ancien(ne) Combréen(ne)
Pourquoi adhérer à l'Amicale des Anciens élèves de Combrée en 2009 ?

- L'adolescence vécue collectivement laisse des traces profondes.
- C'est toujours très tardivement que l'on ressent le besoin de faire l'inventaire des bons moments et de ceux qui laissent parfois des cicatrices.
Nous sommes en possession d'un relationnel présent et à venir exceptionnel.

L'Amicale aujourd'hui en est la preuve vivante.
Nous sommes riches de deux valeurs essentielles : l'amitié et la solidarité.
L'amitié, lorsque les hasards de vie nous font rencontrer un(e) autre ancien(ne) le temps s'arrête.
Les retrouvailles sont à chaque fois un plaisir et une fête.
La solidarité, entre nous, mais aussi en direction de ceux qui occupent nos murs aujourd'hui.

L'ouverture d'un Centre " Deuxième chance " de l'EPIDe, au collège est l'occasion unique à saisir pour notre Amicale. Sachons mettre à la disposition des responsables notre potentiel.
Le parrainage est le meilleur moyen d'une collaboration significative.
Faisons la démonstration que la fermeture de notre vieux collège en juin 2005 laisse intacte l'énergie des 8 500 anciens élèves de Combrée vivant aujourd'hui.
 
Patrick TESSON par Patrick TESSON
01/12/2008
Il y a un an encore, devenir Président de l’Amicale des anciens élèves d’une si grande institution d’éducation, je n’y pensais même pas. J’ai accompagné pendant ces dernières années très difficiles, pour notre vieux collège, Michel Leroy et Xavier Perrodeau, au conseil d’administration, puis au bureau. En effet, nous ne sommes plus en possession des murs. Cet attachement à la pierre est aujourd’hui douloureux à vivre pour un grand nombre d’entre nous. Tout cela est fort regrettable, mais derrière nous. Aujourd’hui, nous sommes en droit de nous poser la question du sens à donner à une amicale qui n’a plus de vaisseau pour la porter. Nous pouvons rester à terre en regardant, impuissants, s’éloigner doucement ce bateau sur lequel nous avons vécu et partagé tant de choses…
Cet état d’esprit n’est pas le mien et il ne doit pas être le vôtre.

Constatons objectivement ce que nous avons à notre actif :
  • Une association, c’est d’abord ses fondations de 1888 à 2008, c’est 120 ans d’histoire…c’est là une forte particularité
  • Un fichier actualisé régulièrement d’anciens élèves, avec 8 778 noms à ce jour, réparti sur 70 cours
  • Des archives conservées : bulletins, photos de classes, objets divers et des biens mobiliers
  • Un bilan financier et une trésorerie très corrects
  • Une base de 350 cotisants et parfois donateurs d’une fidélité exemplaire.

Analysons ce que représente notre potentiel d’aujourd’hui, porté par nos valeurs chrétiennes. Nous avons cette possibilité d’être une force de propositions en interne et de soutien vers l’extérieur comme l’Amicale l’a été si souvent par le passé :
Force de proposition pour prendre du plaisir à nous retrouver à date fixe entre anciens du même cours ou de la même région. Cette joie des retrouvailles est un privilège qui n’est donné qu’à ceux qui savent se l’orchestrer.
Soutiens discrets en interne (difficiles à comptabiliser, mais ô combien efficaces) favorisant les contacts pour une orientation professionnelle ou lors d’un déménagement.
Soutien institutionnel à l’EPIDe qui fait vivre le Combrée d’aujourd’hui et fait oeuvre d’éducation envers une population de jeunes en difficulté et donc en souffrance.
Soutien personnalisé, au cas par cas, en mettant en place le parrainage : un ancien s’engage à suivre dans son parcours d’insertion professionnelle un jeune de l’EPIDe.

« Pas de paroles, des actes ! »
Pour atteindre ces objectifs, ma stratégie est simple. Elle s’appuie essentiellement sur trois idées fortes :
  1. L’animation de l’Amicale doit s’appuyer sur les correspondants de cours, (plus de 46 à ce jour). Ils sont le ciment de l’édifice, à la fois animateurs et décideurs
  2. La commémoration du bicentenaire (d’ici un an et demi déjà !) est une formidable opportunité pour concrétiser un trait d’union entre le Combrée d’hier et le potentiel de Combrée aujourd’hui
  3. Les plus jeunes générations des cours des années 80, 90 et 2000 partagent tout autant que nous des sentiments nostalgiques de leurs années passées au Collège mais ils l’expriment autrement : à nous de savoir nous adapter à leurs modes de communication et de relations(et non pas l’inverse).

Le conseil d’administration du 25 octobre m’a élu à l’unanimité sur ce programme. Ma méthode de travail se résume en trois mots : action, participation, évaluation. Aujourd’hui, entouré d’un conseil d’administration renforcé et rajeuni et certain de pouvoir m’appuyer sur chacun d’entre vous, j’espère ne pas vous décevoir.
 
[ Retour ]
© 2001-2012 Amicale des Anciens Elèves de Combrée
Site maintenu par un ancien élève du collège, pour tout contact :